Skip to content

HEC au féminin, de la lèche pour entrepreneuses?

mai 31, 2011

BILLET D’HUMEUR

On pouvait s’attendre à une remise des prix dégoulinante de bien-pensance. 300 personnes, principalement des anciens de la Grande Ecole HEC, étaient réunies dans un amphi de la Cinémathèque française le 24 mai au soir. Des tenues guindées fleurissaient, mix de costumes de marques et de robes colorées taillées au genou. TrajectoiresHEC au Féminin sonne comme une réunion d’anciens élèves. Chaque nominée a ramené son pool de supporter dans la salle. Quelques hommes râlent dans les rangées en écoutant le discours pro-femmes de Sophie Reynal, présidente de l’association. Si peu, car la cérémonie est touchante. Les parcours présentés forcent l’admiration.

Comme Catherine Damesin, issue de la promotion 1979, ex du Ministère de la culture, qui explique avoir suivi son époux jusqu’en Auvergne, avant de devenir directrice de Vulcania. Ou Laeticia Puyfaucher (promotion 1997), fondatrice de Worldappeal, une agence de communication éditoriale et digitale. C’est la gagnante du prix Trajectoires de cette année. Suivie par le prix « jeune pousse » obtenu par Emilie Gobin (promotion 2009), présidente du directoire de l’Usine à design depuis mai 2010.

Pendant deux heures, on nous parle de « féminisme », en ne prononçant le mot qu’une fois. Et de diversité en entreprise. Xavier Romatet, le président de l’association HEC et PDG des éditions Conde Nast, préconise : « La meilleure solution, c’est d’honorer celles qui, par leur parcours personnels, ont retrouvé la dignité des femmes, ont montré leur réussite en entreprise ». HEC au féminin est le moyen de les mettre en avant, en attendant que l’égalité soit réelle. On sent qu’il croit en son discours, au-delà des bons sentiments.

La réception est ponctuée de trois courts métrages minutieusement choisis. « Et si… », film d’Henri Liebman (2008), imagine une entreprise où les rôles sont inversés, où les filles font subir harcèlement sexuel et humiliation à leurs congénères. Ensuite, « Les hommes s’en souviendront », un court avec Marina Foïs, donne à voir les dernières minutes de Simone Veil, avant qu’elle ne défende le projet de loi pour l’avortement à l’Assemblée. Concret. Poignant. Enfin, « Réponse de femme », réalisé par Agnès Varda, rappelle que notre seule différence, c’est notre corps.

Seule tâche au tableau, le film d’entreprise commandé par les sponsors de la soirée. Il fait l’étalage des mesures – encore minces- prises par GDF Suez, LVMH, KPMG, Sanofis Aventis ou Sodexo en matière d’égalité hommes-femmes. Dans la salle, personne n’est dupe. Mal joué par deux étudiantes d’HEC, qui font mine de découvrir les inégalités professionnelles, il dessert le propos. Trois yuppies en rigolent dans les fauteuils d’à côté.

Un écart vite rattrapé par les résultats d’un sondage effectué auprès des membres de l’intranet HEC. Que pourrait-on changer ? La réponse n°1 désigne « la possibilité pour chaque salarié d’organiser librement un quart de son temps de travail ». Brigitte Grésy, auteur d’un rapport parlementaire pour les ministères sur l’égalité professionnelle, souligne que « l’égalité ne peut être atteinte que par une approche systémique, en tirant sur plusieurs fils (l’entreprise, la répartition des tâches ménagères dans le privé, les représentations, etc). Le principal problème c’est que les critères d’évaluation dans l’entreprise sont masculins. La disponibilité permanente, par exemple, celle qui conduit à multiplier les réunions tard le soir, porte tord aux salariés qui ne peuvent s’y aligner. On devrait changer ces critères, se baser plus sur le résultat. Il faut agir sur le fonctionnement de l’entreprise. Non pas créer des mesures spécifiques qui ne s’appliquent qu’aux femmes ». Son discours n’est pas courant chez les féministes. Et peine à passer chez les entrepreneurs et PDG… Mais la soirée vise si juste qu’il reste à méditer.

Léa Lejeune

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :